Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Office fédéral du sport OFSPO
  • Partager:
  • Facebook Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Twitter Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Fermer

Journée portes ouvertes de l’ER pour sportifs d’élite

Vingt-et-une recrues – 3 femmes et 18 hommes – ont donné un aperçu de leur entraînement aux participants à cette journée portes ouvertes avant de recevoir leur brevet de soldat sport.

24.06.2011 | Komm

«Ich würde sofort wieder ja sagen, wenn mich jemand fragen würde, ob ich die Spitzensport-RS machen wolle», zeigt sich die Rad-Bahnfahrerin Andrea Wolfer (Elgg ZH) begeistert

«L'excellence, un point c’est tout!»


Pour pouvoir suivre l’ER pour sportifs d’élite, il faut avoir un plan de carrière et des objectifs très ambitieux. «Nous ne prenons que les candidats qui font du sport d’élite à titre professionnel», résume le commandant d’école Stephan Zehr. «Nous visons l’excellence, un point c’est tout !». Voilà pourquoi l’ER de l’Office fédéral du sport à Macolin ne peut pas être comparée à une école de recrues classique. «Nous sommes une petite entreprise familiale, d’une grande souplesse, qui emploie actuellement 21 athlètes.» Les 13 semaines effectuées à Macolin (précédées de 5 semaines de formation militaire de base à Lyss) sont axées sur la formation de moniteur de sport militaire (3 semaines) et sur l’entraînement (2 par jour).

Sept disciplines sportives sont représentées dans l’ER pour sportifs d’élite 1/11, qui s’achèvera dans un mois: l’athlétisme, le badminton, le biathlon, le bob, le combiné nordique, le cyclisme sur piste et le ski-cross. «Je dirais à nouveau tout de suite oui si on me proposait cette option», déclare avec enthousiasme Andrea Wolfer qui a fait du cyclisme sur piste sa spécialité. «C’est une expérience que je recommande à tous ceux qui ont la possibilité de la faire et qui m’a permis de bien m’entraîner», ajoute la jeune Zurichoise qui ne fait plus partie d’aucune équipe cycliste. Après l’ER, qu’elle effectue avec le cadre masculin de cyclisme sur piste, elle reprendra vraisemblablement son emploi de vendeuse à temps partiel à Migros. «Mais j’aimerais bien me consacrer au sport et je serais ravie si je pouvais devenir militaire contractuel», ajoute cette multiple championne qui vise une médaille aux JO de 2012.

Le programme d’encouragement du sport de l’armée comporte trois filières: l’ER pour sportifs d’élite, les CR pour sportifs d’élite et les contrats de militaire contractuel sportif d’élite. Pour pouvoir signer un tel contrat, il faut en principe avoir effectué l’ER pour sportifs d’élite et être candidat à une médaille aux Jeux olympiques. Actuellement, 18 sportifs d’élite sont au bénéfice d’un tel contrat, tous à 50%. Parmi eux, Dario Cologna et Mike Schmid, sacrés tous deux champions olympiques à Vancouver.

Les CR pour sportifs d’élite permettent d’effectuer de 9 à 18 semaines de service par année sous la forme de camps d’entraînement, une partie seulement comptant comme jours de service. En extrapolant, on peut dire que l’armée propose une année d’entraînement gratuit par cycle olympique (4 ans) et par athlète ayant suivi l’ER et les CR pour sportifs d’élite.

Tags: Spitzensport-RS

Contact:
Service de communication de l’OFSPO

Christoph Lauener
Tel. 058 467 61 33


Kurt Henauer
Tel. 058 467 63 10

Courriel info@baspo.admin.ch

 

Imprimer cette page | Fermer la fenêtre