Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Office fédéral du sport OFSPO
  • Partager:
  • Facebook Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Twitter Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Fermer

Les bénévoles sont les piliers du sport suisse

A l'occasion de la Journée de Macolin, des experts issus du sport et de la poli-tique ont souligné l'importance du travail des bénévoles. Ueli Maurer, le conseiller fédéral en charge des sports, les a même désignés comme «les pi-liers du sport suisse». S'il devient de plus en plus difficile de trouver des béné-voles, l'université de Berne a présenté une étude illustrant ce qui les motive à s'investir en faveur du sport.

28.10.2011 | Komm BASPO

Travail des bénévoles

En cette «année européenne du bénévolat», l'importance du travail des bénévoles fait l'objet de beaucoup d'attention. Aucun autre secteur ne dépend autant du travail des bénévoles que le sport. Au printemps dernier, une étude avait démontré que la recherche de bénévoles constitue l'un de principaux enjeux des clubs sportifs suis-ses. C'est donc fort logiquement que l'Office fédéral du sport a décidé de consacrer la Journée de Macolin 2011 à ce thème.

En guise d'introduction à cette journée, Jörg Schild, le président de Swiss Olympic, a relevé que, dans notre société en pleine mutation, de moins en moins de personnes sont prêtes à faire du travail bénévole. Face à ce constat, les clubs sportifs doivent définir des stratégies à long terme pour recruter des bénévoles. Or, aujourd'hui, seul un club sur quatre est en mesure de le faire.

Siegfried Nagel, de l'Institut des sciences du sport de l'université de Berne, a ensuite présenté les résultats intermédiaires d'une nouvelle enquête représentative qui traite – et c'est une première – des motivations des bénévoles. L'encadrement et le soutien dont ils bénéficient au sein des clubs constituent les facteurs de motivation principaux, loin devant les avantages matériels.

Enfin, trois exposés tenus par des représentants de clubs et de comités d'organisa-tion ont donné plus de perspective aux débats, qui ont pris la forme d'une table ronde (avec notamment Peter Gilliéron, président de l'ASF, et Urs Schmidig, directeur de l'Office des sports de la ville de Zurich), durant laquelle cette problématique a été traitée et des solutions esquissées.

«Les piliers du sport suisse»

En conclusion de la Journée de Macolin 2011, Ueli Maurer, le ministre de sports, a souligné l'importance du travail bénévole pour le sport suisse d'une manière générale. Sans le travail des quelque 300'000 bénévoles actifs dans ce domaine, qui correspond à près de 2 milliards de francs par an, de nombreux clubs n'existeraient tout simplement pas. Et sans ces clubs, le sport populaire n'existerait pas non plus, ce qui rendrait inutile l'encouragement du sport – à titre subsidiaire – de la Confédération. Pour Ueli Maurer, «les bénévoles sont les piliers du sport suisse».

La Journée de Macolin est une manifestation annuelle organisée pour la communauté sportive. Elle est mandatée par le chef du DDPS, qui charge l'OFSPO de sa planification et de son organisation. La Journée de Macolin aborde des thèmes de politique sportive.


 

Photos

Photos: OFSPO / Daniel Käsermann

Album de photos sur flickr.com Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre

 

Contact:
Service de communication de l’OFSPO

Christoph Lauener
Tel. 058 467 61 33


Kurt Henauer
Tel. 058 467 63 10

Courriel info@baspo.admin.ch

 

Imprimer cette page | Fermer la fenêtre