Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Office fédéral du sport OFSPO
  • Partager:
  • Facebook Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Twitter Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre
  • Fermer

Intégration par le sport

Le 4e atelier de réseautage du CIS a eu lieu le 24 novembre sur un sujet d’actualité: l’activité sportive des migrantes. Celles-ci font, selon les dernières études en date, moins de sport que les hommes issus de la migration.

09.12.2011 | Komm BASPO

Bewegung ist Leben

Pour étayer ce constat, les intervenants ont présenté des faits et des chiffres parlants. Adrian Fischer, de l’Observatoire suisse de l’activité physique et du sport, a notamment fait état des résultats de différentes études réalisées dans le prolongement de la grande enquête Sport Suisse 2008 Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre. Celles-ci montrent que dans notre pays, la population indigène est plus active sur le plan sportif que la population migrante, et qu’au sein de cette dernière, les hommes sont plus actifs que les femmes. Cette différence entre les sexes existe également chez les enfants: dès leur jeune âge, les filles de la population migrante sont plus sédentaires que les filles du même âge dans le groupe de comparaison suisse. Et seuls 26% des jeunes filles issues de la migration font partie d’un club de sport, contre 60% des garçons – parmi lesquels 77% jouent au football. Par ailleurs, l’activité sportive varie clairement avec le niveau de formation: plus ils sont diplômés, plus les migrants font du sport, comme le montrent les conclusions d’une analyse détaillée sur leurs habitudes sportives (en allemand seulement) : «Das Sportverhalten der Migrationsbevölkerung» (pdf) Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre. Les raisons de ces différences sont encore mal connues. Une étude est actuellement en cours à l’Université de Berne pour savoir ce qui fait obstacle à l’activité physique des femmes migrantes. Les résultats devraient en être publiés courant 2012.

Film «Le mouvement, c'est la vie»

Le film «Le mouvement, c’est la vie» a également été présenté lors du 4e atelier de réseautage du CIS. Cet outil, qui sensibilise aux bienfaits de l’activité physique pour tous, peut être utile pour amorcer des projets d’intégration. Il est disponible à la boutique en ligne de l’OFSPO Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre et sur Youtube.com Page externe. Le contenu sera ouvert dans la nouvelle fenêtre.

D’autres intervenants ont présenté des idées pour mettre le sport au service de l’intégration des migrants – par exemple l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière, l’association féminine interculturelle Karibu à Berne et FemmesTische. Enfin, l’atelier du 24 novembre s’est révélé propice aux échanges, permettant aux participants de s’informer sur les projets en cours et de découvrir toutes sortes d’offres qui concourent à l’intégration par le sport.

Centre de compétences Intégration par le sport (CIS)

Contact:
Service de communication de l’OFSPO

Christoph Lauener
Tel. 058 467 61 33


Kurt Henauer
Tel. 058 467 63 10

Courriel info@baspo.admin.ch

 

Imprimer cette page | Fermer la fenêtre