print preview Retour Home

Les para-athlètes ont eux aussi profité du laboratoire de chaleur de la HEFSM

Le projet «Beat the heat Tokyo», qui avait pour but de préparer les athlètes aux conditions climatiques particulières qui règnent dans la capitale japonaise dans la perspective des Jeux olympiques, a aussi été mis à profit en vue des Jeux paralympiques (du 25 août au 5 septembre). C’est ainsi que les athlètes de sport-handicap se sont rendus à Granges, au laboratoire de chaleur créé par le groupe Physiologie du sport Endurance de la Haute école fédérale de sport de Macolin HEFSM sous la conduite de Severin Trösch. En vue de la préparation à ces deux grandes manifestations internationales, le laboratoire a cette année été placé sous la responsabilité de Thomas Steiner.

02.09.2021 | Kurt Henauer, Communication OFSPO

Heinz Frei. Photo: Swiss Paralympic/Gabriel Monnet

Parmi les para-athlètes présents, on a pu voir les cyclistes à main, qui préparaient le contre-la-montre et les épreuves sur route dans les différentes catégories. C’était le cas de Heinz Frei qui, âgé de 63 ans aujourd’hui, a remporté la médaille d'argent de l’épreuve sur route après avoir terminé 7e du contre-la-montre et ainsi obtenu un diplôme paralympique. Le para-athlète suisse le plus titré de l’histoire a utilisé le laboratoire de chaleur installé au vélodrome de Granges durant une semaine en février puis durant la deuxième semaine d’août. Au programme, des séquences d’entraînement d’endurance fondamentale sur rouleaux d’une durée de 60 à 90 min.

Sandra Stöckli (8e au contre-la-montre/9e à l’épreuve sur route), Sandra Graf (11e aux deux épreuves), Fabian Recher, la prochaine recrue sport d’élite de l’armée (7e à l’épreuve sur route/rupture de chaîne au contre-la-montre) et Tobias Fankhauser (4e à l’épreuve sur route/abandon au contre-la-montre) ont aussi effectué jusqu’à dix séquences d’entraînement au laboratoire de chaleur.

Bundesamt für Sport BASPO Kommunikation
Kurt Henauer
Tél.
058 467 63 10