print preview Retour Home

La délégation helvétique de Tokyo reçue à Macolin par des membres du Conseil fédéral

Ce lundi 18 octobre, le président de la Confédération, Guy Parmelin, et la ministre des Sports, Viola Amherd, recevaient les athlètes suisses ayant remporté un diplôme ou une médaille aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. De nombreux invités et autres membres de la délégation avaient fait le déplacement pour participer à cette cérémonie donnée dans la salle du Sport-Toto à Macolin.

19.10.2021 | Communication OFSPO, Kurt Henauer

olympiaempfang_gruppenbild
©DDPS Dominique Schütz

«Je suis heureux de vous accueillir toutes et tous ici», a commencé le président de la Confédération, Guy Parmelin, qui avait assisté à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo. «Vous nous avez enchantés par vos performances lors des Jeux olympiques et paralympiques. Quand je dis ʺnousʺ, je pense à toute la population suisse», a-t-il poursuivi à l’intention des athlètes, parmi lesquels se trouvaient les multi-médaillés paralympiques en fauteuil Manuela Schär et Marcel Hug.

«Vous avez été tellement talentueux que j’ai presque eu du mal à suivre le rythme des félicitations sur Twitter!», a expliqué la conseillère fédérale, Viola Amherd. C’est qu’avec 13 médailles et 23 diplômes décrochés aux Jeux olympiques et 14 médailles et 16 diplômes rapportés des Jeux paralympiques, la moisson a été particulièrement bonne pour la délégation suisse. «Ces résultats montrent que l’encouragement du sport pratiqué en Suisse porte ses fruits et que nous devons continuer sur cette voie.» La ministre des Sports a souligné le soutien privé dont ont bénéficié les athlètes, mais également celui offert par la Confédération, notamment dans le cadre de l’encouragement du sport d’élite dans l’armée, auquel on doit sept des 13 médailles remportées lors des Jeux olympiques.

La réception des athlètes par le Conseil fédéral, qui se déroule traditionnellement dans la salle du Conseil national à Berne, a dû être déplacée cette année en raison de la situation sanitaire. Ce changement de lieu ainsi que l’obligation de présenter un certificat COVID n’ont toutefois pas eu raison de la fête. Les athlètes, pour les uns en tenue olympique, pour les autres revêtus des couleurs de l’armée, ont pu échanger en toute décontraction avec les deux membres du Conseil fédéral et les divers invités, se plaisant à faire revivre les souvenirs de leur aventure tokyoïte.

 

Informations complémentaires