L’étude SOPHYA

schlussbericht_sophya_studie_de

L’étude SOPHYA (Swiss children’s Objectively measured PHYsical Activity) avait pour but de mesurer objectivement le comportement en matière d’activité physique des enfants de 6 à 16 ans en Suisse et d’identifier, sur la base de données sociodémographiques et d’informations sur l’environnement résidentiel, les facteurs influant sur ce comportement. En même temps, le comportement en matière de sport des enfants de 6 à 11 ans a été relevé au moyen d’entretiens.

Document à télécharger

Selon les données recueillies à l’aide d’accéléromètres, la durée moyenne de l’activité physique était de 79 minutes par jour. La recommandation d’exercer chaque jour une activité physique pendant au moins 60 minutes était ainsi suivie par 64 % des enfants. Il existe toutefois des différences notables. Les garçons étaient plus actifs que les filles et l’activité physique a continuellement diminué avec chaque année de vie. Le taux d’activité physique des enfants était plus élevé en Suisse alémanique qu’en Suisse romande, la Suisse italienne occupait la dernière place. Aucune différence entre les enfants habitant en ville ou à la campagne n’a été observée. Selon les entretiens, le taux d’activité sportive était moindre chez les enfants issus d’un milieu social défavorisé et ceux de nationalité étrangère. Ce constat n’a pas été confirmé par les données recueillies à l’aide d’accéléromètres auprès d’une population d’étude identique. Les entretiens ont révélé que 36 % des enfants ont fait du sport pendant plus de trois heures par semaine en dehors de l’école et que 16 % n’ont pratiqué aucune activité sportive de manière régulière. Le temps consacré aux activités sportives a augmenté entre la sixième et la onzième année de vie, tandis qu’en même temps la durée des activités non structurées a diminuée. Deux tiers des enfants étaient membres d’un club sportif et 35 % ont participé au sport scolaire facultatif si de telles offres existaient.